Les boutons de merde !

C’est ce que je me demande ! Plusieurs mois à la salle de musculation pour devenir baisable et que vois-je ?! Une colonie de bouton sur mes cuisses. Alors j’entends déjà les grincheux me dire (MST-IST) mais non rien de rien, je suis comme la Sainte-Vierge, je les ai eu sans rien faire.

Alors je sais que certaines IST peuvent mettre du temps à sortir mais là, je pense plus à une saloperie d’araignée qui serait venu me bouffer par nuit. Et elle s’est fait plaisir la garce. 10 boutons recensés !

Toujours au mauvais moment !

Je commençais à recevoir trois messages Grindr par jour. Badoo clignotait toutes les heures et bam. Obligé de trouver des excuses bidons pour ne pas voir les mecs. Pauvre de moi. Oui plaignez moi.

Pour une fois que les mecs commençaient à s’intéresser à mon teint gris, bah non. Comme je dis souvent, je n’ai pas dû être du bon côté de l’histoire dans le passé. J’ai du participer à un génocide ou je ne sais quoi…

Pour une fois que je n’avais ni gastro, ni constipation, me voilà avec ces boutons. Et gardez pour vous vos conseils de Grand Mère. Car mis à part le café, je ne vois pas en quoi elles vont me venir en aide.

C’est parti donc pour continuer mon abstinence encore pour quelques jours, semaines, mois années…

Plan à 3

La question m’est souvent posée. Tu fais des plans à 3 ? Bah j’aimerai déjà en faire à 2 ça serait déjà une avancée.

Mais voilà, sur les applications telles que Grindr, Hornet et autres, plusieurs couples ou potes de sexe recherchent et me demandent des plans à 3. J’ai toujours refusé car bon pas terrible surtout si c’est avec un couple.J’ai une vision du couple très restrictive.

Mais je me dis que bon, étant célibataire et risquant de le rester jusque la fin de des temps sur cette planète, je me dis que bon, pourquoi pas.

Mais comment ? avec qui ? des célibataires ? un couple ?

Déjà pour de simples plans culs je suis mal à l’aise. Alors un plan à plusieurs chez quelqu’un. Que disons-nous par exemple quand on arrive ? Bonjour ? un verre ? on se met à poil direct ?

Chez les mecs, à Paris, j’ai l’impression que c’est devenu une norme le plan à 3. Beaucoup de mecs sont soit en couple libre soit en couple mais cherchant du “fun” avec un autre gars.

En recherchant des informations sur le net, j’ai vu que chez les hétéros, le plan à 3 était une question qui revenait également.

Et chez eux, ils ont également les mêmes questions. Qui prendre ? où ? les dangers ?

Qui prendre ?

Chez eux, le débat est le nombre de filles et de mecs. Chez nous, c’est le nombre de passif, versa ou actif. Étant célibataire et versatile, la question ne se pose pas : un de chaque !

Comme ils disent, il faut éviter les mecs pour qui nous avons plus qu’une attirance physique. Mais bon prendre que des inconnus pas terrible non plus. Il faudrait prendre des plans culs réguliers sans attache.

Où ?

Pour le lieux, le club libertin est souvent cité. Mais bon, si ce sont avec des PCR, je pense qu’il n’y a pas trop de risque à aller chez l’un des deux ou à faire ça à la maison.

Après, avec deux inconnus, ça m’a l’air un peu plus chaud.

Les dangers ?

Étant célibataire, pas de règle à fixer à mon mec, ça simplifie le débat. Les seuls dangers se sont les risques de transmission de MST-IST : deux teubs donc deux fois plus de risque je pense.

Et après ?

C’est comme pour un plan cul ? on se sert la main pour se dire au revoir et on rentre chez soit ? À mon avis oui. Après faut-il les revoir tous les deux en même temps ou pouvons-nous les voir un seul à la fois ?

Les relations humaines ont l’air quand même beaucoup très  complexes…