Marre des plans culs

Grâce à la multiplication des applications de rencontre, il n’a jamais été aussi simple de faire un plan cul ou de rencontrer quelqu’un. Pourtant, ça fait trois ans que j’enchaine plan sur plan, échec sur échec…

Je ne sais pas si c’est moi qui me renferme sur moi même ou bien si je deviens de plus en plus exigent. Peut être les deux.

Ma dernière rencontre ne m’a pas fait que du bien. Je me suis dit “encore lui, putin, je n’avance pas…“.

C’était un régulier que j’appréciais beaucoup mais il manque un truc. On appelle ça le feeling, Vous savez, quand vous voyez quelqu’un, vous échangez deux mots et vous savez tout de suite que ça peut le faire pour plus qu’un plan.

Et bien ce petit truc, impossible de le retrouver, du moins avec les mecs que je rencontre via les applications.

Au boulot, je le retrouve souvent et la c’est la double merde. Je me demande pourquoi je m’entends bien avec les mecs hétéros. Pourquoi il y a ce petit truc. Alors que tout évidence s’ils sont hétéros c’est parce qu’ils n’aiment pas la teub.

Ces gars, ils n’ont rien d’extraordinaire. Le fait de les rencontrer en dehors du cadre de Grindr peut éventuellement avoir une incidence mais quand même, c’est étrange que je sois attiré par des gars inaccessibles.

Un autre plan cul était un gars en couple. Je sais, c’est mal. Mais il était charmant, je rigolais bien avec lui. Je ne l’ai vu qu’une fois car je n’aime vraiment pas jouer les amants de seconde zone.

Quand je regarde en arrière, je vois mes quelques ex en couple. Je me dis ce n’est pas possible. Comment ils font ces cons ?!

Ainsi va la vie, ainsi va le monde.

Tinder…

Suite à leur passage à la gay pride et grace au test sur inverti, j’ai voulu tester l’application Tinder.

La prochaine fois que j’ai une aussi bonne idée, castrez moi !

Pourtant, le principe avait l’air sympa. Vous glissez les mecs à gauche ou à droite selon vos goûts. Vous priez toutes les vierges que vous pouvez pour que le gars vous glisse à droite. S’il le fait, bingo, c’est le match : sortez les cotillons.

Car grâce à ce match, vous pouvez vous parler. Hélas, il faudrait que les mecs trouvent le bouton pour vous parler. Car après une heure d’attente, deux, une journée, une semaine, un mois, rien de rien, c’est le vent du Nord.

Alors je sais, les fans de GOT vont me dire que Winter is here mais bon, je ne vois pas l’intérêt de dire à un mec que tu lui plais, mais de ne jamais lui répondre.

Certains doivent contempler leur pile de match ou alors ils ont trop de succès…